12
Nov

Comment réviser efficacement et réussir ses partiels de Droit ?

comment-reviser-efficacement-reussir-partiels-droit

La période de galops d’essai vient de se terminer, les notes vont tomber et vous commencez à vous organiser (et à stresser) pour les partiels du premier semestre.

Vous vous posez toutes sortes de questions : dois-je apprendre tout le cours ? Comment réviser de la meilleure façon ? Dois-je apprendre mon cours par cœur ? De quelle façon puis-je réussir mes examens en droit ?

 

Nous allons vous donner quelques conseils pour vous organiser de la meilleure façon pour réviser efficacement et pour réussir vos partiels de droit !

 

1- Réviser de façon optimale

Réviser de façon optimale

 

N’y allons pas par quatre chemins. La clé pour réviser de façon optimale et efficace ses cours de droit se trouve dans l’organisation.

 

Prenez le temps de vous organiser, de déterminer quelles sont les matières à réviser en premier selon vos dates dexamens, la difficulté des matières et leur type, c’est-à-dire matières à TD ou matières complémentaires.

Prenez ensuite le temps de construire votre plan de bataille, c’est à dire un calendrier clair – sur papier, que vous afficherez au-dessus de votre bureau ; ainsi qu’éventuellement dupliqué sur votre agenda papier et de smartphone – avec des couleurs et des créneaux de révisions et de repos.

 

Grâce à cela vous allez gagner un temps considérable et ne faire aucune impasse.

 

Oui, apprenez tous vos cours entièrement ! Ne faites pas d’impasse.

 

 Comment réviser les matières à TD ?

 

Du fait de la régularité des TD et de leur préparation, les matières à TD sont normalement celles que vous maîtrisez le plus et vous en connaissez en principe l’essentiel.

Mais ce n’est pas suffisant et c’est maintenant que vous pourrez créer la différence pour le jour de l’examen !

 

  • Réviser les partiels avec votre Code.

Certains auront le droit au Code le jour de leur écrit. C’est pourquoi, il faut apprendre à s’en servir de la bonne façon avant l’examen ! Parcourez le, connaissez-en la structure, apprenez à trouver la bonne information au bon endroit.

 

Le Code est une mine d’or, vous y trouverez les articles et la jurisprudence fondamentale. Ce qui vous dispensera d’apprendre par cœur l’attendu de principe d’un arrêt.

 

Le plus souvent, sous un article, vous trouverez dans les paragraphes suivants les arrêts correspondants (surprise !), que ce soient ceux que votre professeur a cités dans son cours ou d’autres, un petit post-it bien placé et le tour est joué.

 

Vous ne perdrez ainsi pas de temps à farfouiller dans votre Code le jour de l’écrit !

 

Pour ceux qui n’ont pas le droit au Code (car oui, le droit au Code dépend des facultés de droit , nous sommes désolés pour vous… Révisez quand même avec le Code, vous pourrez trouver l’ordre chronologique de la jurisprudence ainsi que d’autres arrêts qui vous permettront de mieux comprendre le sens d’un article ou d’une jurisprudence citée dans votre cours.

 

  • Relire les corrections de chacune des séances de TD.

La relecture des TD vous apportera beaucoup :

–      C’est une application concrète de votre cours ;

–    Elle permet de réviser la méthodologie de chacun des types d’exercices, cas pratique, commentaire d’arrêt, etc. ;

–      En relisant vos TD vous saurez exactement ce qu’il vous attend le jour de l’examen ;

–     Elle vous permettra de faire le point sur vos erreurs effectuées dans vos copies : les avez-vous comprises ?

 

Prenez le temps d’assimiler les connaissances contenues dans vos séances de TD, parce que parfois les TD abordent des points non-contenus dans le cours et ces petits points peuvent vous permettre de faire la différence !

 

  • Faire des fiches de cours.

Beaucoup d’étudiants en Droit ont recours à la technique des fiches. Si vous faites partie de la #teamfiches, vous auriez normalement dû ficher vos cours tout au long du semestre. Ne vous lancez pas dans un fichage complet de dernière minute… cela serait bien trop chronophage.

Mais si vous voulez à tout prix faire des fiches, alors faites-en seulement pour les points essentiels du cours :

–      Articles importants ;

–      Arrêts de principe : Avec leur portée ;

–     Structure du cours ;

–      Définitions et notions juridiques clés ;

 

  • Apprendre la méthodologie juridique.

Cas pratique, dissertation juridique, fiche et commentaire d’arrêt : chaque type d’exercice de droit a sa propre méthodologie. Vous le savez, alors si vous avez déjà la bonne façon de rédiger, vous vous assurerez des points le jour de l’examen et un gain de temps énorme.

NB : la méthodologie est souvent un point trop délaissé par les étudiants. Or, c’est la façon de résoudre un exercice et votre esprit de synthèse qui est recherché par les correcteurs. Travaillez-la !

 

  • S’exercer à la méthodologie juridique .

La meilleure façon de voir si vous connaissez votre cours et votre méthodologie, c’est de s’entraîner. Et de vous faire corriger pour repérer les quelques lacunes et ne pas perdre des points facilement. Aussi, relisez des corrections de sujets des années précédentes.
Chez Juridicas, prépa juridique L1-M1 droit, nous préparons pendant les stages de pré-partiels chaque élève en fonction de ses points forts et de ses points faibles repérés à réussir chaque exercice juridique.

 

       Une fois les majeures ou matières à TD révisées, passons aux mineures ou matières complémentaires.

 

  Comment réviser les matières complémentaires ?

 

Ce sont les matières que les étudiants négligent le plus souvent parce qu’ils pensent que tout va se jouer avec les matières à TD …. ERREUR !

 

Voici quelques conseils pour bien réviser les matières complémentaires et ne pas les négliger.

 

  • Apprendre le plan du cours.

Les professeurs ont l’habitude de subdiviser leur cours en parties, sous-parties, chapitres, sections, paragraphes, etc.

Et oui, ce n’est pas pour rien !

 

Le titre d’une partie est parfois très précis, tellement que parfois le contenu du paragraphe en question se devine seulement à la lecture du titre. Apprenez donc le plan du cours par coeur !

 

Petit secret : Souvent, l’intitulé du sujet que vous aurez à traiter lors de l’oral sera le titre d’une partie, sous-partie ou paragraphe d’un cours.

Donc si vous connaissez le plan, vous ne serez pas déstabilisés par l’intitulé d’un sujet et vous n’aurez pas à torturer votre mémoire pour vous y retrouver.

 

  • Faire des fiches de révision.

Ce sont pour les matières complémentaires que les fiches sont les plus importantes.

 

Parce que pour un oral, on ne vous demandera pas de suivre une méthodologie précise. De même, vous aurez peu de temps pour structurer votre pensée et développer aux mieux vos connaissances.

 

Alors voici ce que vos fiches de révisions peuvent contenir :

–      Le PLAN du cours : oui c’est le plus important ;

–      Les arrêts importants : avec leurs attendus de principe ;

–      Les articles clés ;

–      Les dates et définitions ;

–      Des phrases ou mots résumant le contenu du paragraphe – des notions juridiques.

 

  • Apprendre le droit grâce aux schémas juridiques.

Pour ces matières, vous devez apprendre les points fondamentaux du cours, alors pour ceux qui ont une mémoire plutôt visuelle, il peut être intéressant de recourir aux schémas.

 

Par exemple :

  1. Une ellipse centrale : Sujet.
  2. Des branches reliées à l’ellipse centrale : Ce sont les idées principales liées à ce sujet, utilisez des couleurs pour chaque branche.
  3. Des branches plus fines reliées à chacune des idées principales : Ce sont les idées secondaires.

 

Vous l’aurez compris, pour ces matières complémentaires, l’important est de connaître l’essentiel du cours.

 

            Cependant, si vous avez le temps, apprenez quelques petits détails qui peuvent vous paraître moins importants. Parfois, les petits détails ou anecdotes contenus dans le cours vous aideront à attiser la curiosité de votre examinateur et à faire la différence.

 

Bonus :

Comme nous vous l’écrivions dans l’article sur les 10 conseils pour réussir sa première année de droit, vous pouvez faire appel à une organisme d’enseignement privé vous permettant de gagner de temps en organisation, à faire face au stress des examens, à revoir les points importants pour apprendre efficacement.

 

La prépa de droit L1/M1 Juridicas accompagne les étudiants en droit des facultés parisiennes tout au long de l’année et propose un stage de pré-partiels pour ceux qui veulent une excellente note et ceux qui se sentent un peu perdus à l’approche des partiels.

 En petit groupe de 15 étudiants, vous apprenez et révisez les connaissances essentielles et surtout la méthodologie primordiale en droit.

 

            Vous n’avez qu’à indiquer la faculté parisienne dans laquelle vous faites vos études juridiques et on vous proposera plusieurs formules en fonction de votre faculté, allant d’une préparation continue semestrielle au stage de pré-partiels.

 

Alors si vous vous sentez seuls ou si vous voulez assurer vos examens de droit, n’hésitez pas !

 

2- Réussir ses partiels le jour J

 

Réussir ses partiels le jour J

 

   Quel que soit le type d’examen, il est essentiel que vous soyez en forme : passez une bonne nuit de sommeil les 2 voire 3 nuits la veille de votre examen et ne faites pas de nuit blanche pour réviser, c’est tout sauf productif !

 

Oubliez aussi les révisions de dernière minute devant la salle d’examen, vous n’apprendrez rien au dernier moment et vous risquez même de tout confondre et de vous emmêler les pinceaux.  

 

 Comment réussir ses examens de droit ?

 

   Lors de vos partiels de droit, vous aurez 3h pour réaliser un commentaire d’arrêt, un cas pratique ou une dissertation, voilà quelques conseils pour réussir au mieux vos examens écrits.

 

  • Lire et comprendre le sujet.

Avant de commencer à rédiger votre copie ou de travailler au brouillon, soyez l’étudiant en droit qui prends le temps de lire et de comprendre le sujet.

 

Prendre le temps de comprendre le sujet peut vous éviter un hors-sujet ou un contre-sens qui vous serait fatal.

 

Surlignez les termes importants du sujet, notez sur votre brouillon les idées qu’ils vous évoquent. Par la suite, cela facilitera votre rédaction et la lecture des documents annexes.

 

  • Organiser les 3h.

Lors du partiel, divisez votre temps, organisez-vous.

–       Un temps pour le brouillon ;

–       Un pour la rédaction de la première partie ;

–       Un pour la rédaction de la seconde partie ;

–       Un temps pour la relecture ;

 

  • Ne pas passer trop de temps au brouillon.

Le brouillon est important mais il ne faut pas tout rédiger au brouillon.

 

Il vous suffit de diger l’introduction (fiche d’arrêt en cas de commentaire d’arrêt), le plan et d’y inscrire les mots clés, articles et arrêts importants.

 

Ne cherchez pas à écrire plus au brouillon, vous perdrez trop de temps, vous verrez que les 3h filent à toute vitesse !

 

  • Prendre du temps pour se relire.

La relecture est très importante, elle peut vous éviter beaucoup de fautes d’orthographe, d’accord ou même des fautes d’inattention ou de syntaxe.

 

C’est très désagréable pour un examinateur de lire une copie bourrée de fautes et en plus vous risquez de perdre beaucoup de points, certains professeurs enlèvent jusqu’à 0,5 point par faute …

 

Relisez-vous, une copie sans faute se démarquera toujours d’une copie qui en est remplie.

 

 Comment réussir ses oraux de droit ?

 

Pour les matières complémentaires et notamment lorsque vous avez un oral de droit, rappelez-vous que la forme compte autant que le fond.

Alors nous allons vous donner quelques conseils autant pour vous que pour votre oral en lui-même.

 

  • Être bien habillé.

La présentation est primordiale en droit, y compris la vôtre !

–     Pour les garçons : Costume, cravate et chaussures de costume.

–     Pour les filles : Jupe (attention à la longueur) ou pantalon, escarpins ou souliers, n’abusez pas du maquillage.

Bonus : Mesdames, si vous êtes stressées pendant l’oral, attachez vos cheveux, cela vous évitera de trop jouer avec pendant l’oral. 

 

Surtout, évitez, les joggings, baskets et autres fantaisies, restez sobres !

 

  • Prendre le temps de comprendre le sujet.

Lorsque l’examinateur vous donnera le sujet de votre oral, lisez-le, plusieurs fois si nécessaire.

 

N’hésitez pas à demander à ce qu’on vous le répète.

Effectivement, parfois les sujets ne sont pas clairs ou prononcés trop vite.

 

Comme à l’écrit, prendre le temps de le comprendre peut vous éviter un hors-sujet ou un contre-sens.

 

  • Faire un plan de votre exposé oral.

Vous avez 10-15min pour préparer votre oral, donc en premier lieu, faites un plan.

 

Vous devez structurer votre propos, avoir déterminé les grandes lignes de votre oral. Cela fera bonne impression auprès de votre examinateur. En droit, votre propos doit être organisé et concis, la forme compte autant que le fond.

 

Si vous êtes organisés dans votre propos, vous n’aurez pas à improviser, ce qui diminue les risques de se tromper, de se mélanger et diminue par ailleurs le stress.

 

Dans ce plan notez-y des mots clés, arrêts importants et articles, ne rédigez pas de phrases, parce que vous ne devez pas lire votre brouillon, mais parler à votre correcteur !

 

  • Éviter les tics de langage.

A cause du stress, vous risquez de répéter certains mots ou expressions durant votre oral, alors tentez d’identifier lesquels pour ne pas les répéter.

 

Le risque avec ces répétitions c’est que vous donniez l’impression à votre examinateur que vous ne savez pas de quoi vous parlez ou que vous vous mélangiez.

Exemples :« Donc », « Du coup », ou le fameux « Euh… » (à noter que “du coup” est un vilain tic de langage à proscrire de votre vocabulaire !).

 

Pour les éviter, croyez-en vous et ayez l’air sûr de vous, vos ponses doivent être claires et précises.

 

 

Nous espérons que ces petits conseils pour réviser et réussir vos partiels en droit vous ont aidé, n’oubliez pas de croire en vous, vous pouvez le faire.

A présent, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon courage, que la force soit avec vous !

 

 

Une question ? Appelez-nous au 01 43 26 36 39.

Juridicas est une prépa juridique d’Île-de-France dont la mission est de faire réussir les étudiants en Droit de la L1 au M1. Elle s’adresse aux étudiants à la recherche d’une excellente note et aux étudiants ayant le sentiment de nécessiter un meilleur encadrement pour réussir.

98% : taux de satisfaction de nos étudiants (juin 2019)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela dépend surtout des professeurs, même dans une seule faculté, certains professeurs autorisent le Code et d’autres non …